Maladie du foie chez le chien : quelles sont les races à risques ?

Le foie est un organe qui joue un rôle primordial pour l’état de santé général de l’organisme du chien, car il permet notamment la filtration et l’élimination des nombreuses toxines qu’ils ingèrent, il facilite la digestion et participe à la transformation des nutriments. Une maladie du foie chez le chien peut alors causer de lourds symptômes qui font beaucoup souffrir nos compagnons à quatre pattes.

Les races de chien prédisposées aux maladies du foie

Certaines races de chiens courent en effet plus de risques que les autres de développer des maladies du foie et cela pour différentes raisons pour chacune des races. Les terriers tels que le Bedlington terrier, le West Highland white terrier, le Skye terrier, le Yorkshire terrier, mais aussi le Pinscher et l’Épagneul sont particulièrement prédisposés aux maladies du foie comme l’hépatotoxicose au cuivre, car leur foie accumule le cuivre de façon excessive ce qui leur provoque des intoxications hépatiques. Les Dobermans et les Dalmatiens sont eux aussi touchés par les maladies du foie et en particulier par l’insuffisance hépatique, car leur foie a fortement tendance à fonctionner au ralenti et ainsi à perturber tout l’organisme de ces chiens. Pour leur part, le Labrador et le Schnauzer courent eux le risque de voir les matières grasses qu’ils ingèrent s’accumuler dans leur foie et ainsi entraîner des lipidoses.

Les causes de maladie du foie

Outre toutes ces races de chiens à risques, le foie des autres chiens doit également rester sous surveillance vétérinaire régulière, car cet organe est particulièrement fragile et sujet au vieillissement chez les chiens. Les troubles hépatiques touchent notamment les chiens qui ne sont pas vaccinés régulièrement, ceux qui sont sous traitements médicamenteux, et ceux dont la nourriture quotidienne est inconcevable et non adaptée à leur métabolisme ou à leur âge. Aussi, une maladie du foie chez un chien peut être héréditaire, due à une intoxication alimentaire, mais aussi être un symptôme sous-jacent à une infection virale ou bactérienne. Chez les chiens, l’obésité est également un grand facteur de risque de développer des problèmes de foie d’où l’importance majeure de leur fournir une alimentation adaptée.

Les symptômes d’une maladie du foie

Les symptômes d’une maladie du foie chez le chien sont des symptômes qui peuvent correspondre à ceux de nombreuses autres pathologies. Il faut alors toujours directement consulter un vétérinaire afin d’éviter les sévères complications et même les décès qu’engendrent les maladies du foie chez le chien. Les premiers symptômes des troubles hépatiques apparaissent lorsque les deux tiers du foie du chien sont touchés ce qui veut dire que la maladie a déjà atteint un stade avancé. Parmi les premiers symptômes les plus génériques, on retrouve les vomissements, la diarrhée, le ventre gonflé, l’apathie, la perte d’appétit qui engendre la perte de poids et les urines foncées. Cependant, un des symptômes qui caractérise le plus la maladie du foie et qui annonce que la maladie a atteint un stade avancé est le jaunissement au niveau de la peau, des yeux et des gencives des chiens.

Le traitement des maladies du foie

La prise en charge d’une maladie du foie chez le chien dépend de son niveau d’avancement, mais aussi bien sûr des causes de l’atteinte de l’organe. Grâce à un diagnostic complet, comprenant des analyses sanguines et urinaires, une biopsie hépatique, une échographie et une radiographie, le vétérinaire peut alors indiquer un changement de régime alimentaire seulement, un traitement médicamenteux qui peut durer à vie ou même une chirurgie. Chez les chiens âgés, les maladies du foie sont très sérieuses et, malheureusement, souvent mortelles. En prévention, il est recommandé de procéder à des analyses sanguine annuelles dès que les chiens commencent à vieillir afin de déceler les maladies hépatiques de façon précoce.

Les commentaires sont fermés.